10 raisons de ne jamais voyager avec ses enfants

no1.JPG
Apprentissage des langues

Vous savez, cette deuxième, troisième ou énième langue que vous parlez, et qui vous sert à communiquer en secret entre parents pour parler des cadeaux de Noël, ou pour décider lequel des enfants devrait se retrouver en retrait après le dernier épisode de crêpage de chignon? Eh bien, elle ne vous appartiendra plus! En voyageant, les enfants risquent de l’apprendre, voire de la maîtriser bien vite et mieux que vous. Vous n’imaginez pas notre affolement quand au Nicaragua, on a surpris notre petite répondre avec assurance à quelqu’un qui nous demandait son âge, un fier : ¡dieciocho meses! Fini les cachotteries devant jeune public. Ça devient vite très embêtant!

no2.JPG
Ouverture à la culture

Vous ne pourrez plus leur cacher qu’en Chine, on mange avec de longues baguettes, en Corée, avec des baguettes en métal, mais qu’en Malaise, ce sont la cuillère et la fourchette qui côtoient l’assiette, et qu’en Inde, on garde la main gauche loin des plats partagés. Ils prendront conscience de plusieurs déclinaisons du mot «normal». Et vous savez ce qu’ils risquent de faire, ces petits bourlingueurs du dimanche? Vous faire la leçon! en s’adaptant plus rapidement que vous aux nouvelles situations! Par les us et coutumes du bout du monde, les cérémonies, les manifestations religieuses, ils pourraient s’apercevoir qu’au-delà des différences apparentes, les humains se ressemblent. Il est possible qu’ils ne rient plus par la suite des blagues racistes ou sexistes proférées par le premier âne venu. Vous aurez été avertis!

no3.jpg
Confiance et estime de soi

Veni, vidi, vici! Initier les enfants à l’aventure est un terrain glissant puisqu’une fois qu’ils auront constaté l’ampleur du monde et des merveilles à découvrir, ils pourraient par la suite avoir envie de sauter dans l’aventure dès qu’elle se présentera et de relever les défis qui se poseront sur leur route. Il pourrait leur pousser des ailes! Vos enfants seront game. Plus tard, apprendre une nouvelle langue ne les effraiera plus (voir la 1re raison!), de même que faire une session d’études ou accepter un contrat à l’étranger. On ne souhaite CERTAINEMENT pas ça!

no4.jpg
Générations à venir

Je vous le dis tout de suite, la lignée sera fichue. Une fois qu’ils auront eu la piqûre du voyage, votre famille aura atteint le point de non-retour. Ces sous qu’ils auront appris à économiser, vous savez très bien qu’ils les accumuleront dans le but de repartir en voyage, de faire un an d’université à l’étranger, d’aller donner de leur temps et de leur amour dans le cadre d’une mission humanitaire, dès qu’ils auront atteint l’âge de le faire. En quoi ça touche toute la lignée? Eh bien, votre rejeton, une fois qu’il aura bien grandi, et que le sang de l’explorateur coulera toujours dans ses veines, il voudra partager sa vie avec quelqu’un qui lui ressemble, et qui aura les mêmes envies de voyage. Diantre! Il trouvera peut-être même l’amour dans des contrées lointaines, où il décidera de s’établir. Vous êtes alors conscients que vos petits-enfants risquent de naître en Argentine, en France, à Taïwan ou en Australie? Il est donc possible que vous ayez ensuite la possibilité d’aller passer une partie de votre retraite là-bas, avec la prochaine génération de perdus. Ben oui, c’est ça que je pensais, vous n’y aviez pas songé.

take-5-blacktie-kpmg-anglo-water-eu-2-390x285.jpg
Moments en famille

Vos mousses sont des êtres abjects qui révèlent au grand jour le plus sombre de votre âme en poussant la patience dans ses derniers retranchements. Qu’il en soit ainsi. Ne vous laissez pas berner. Ne cédez pas à la tentation d’ouvrir grand la porte aux bons moments en famille : les jeux de société, les charades et clowneries spontanées, les fous rires, les souvenirs partagés qui appartiendront pour toujours à tous et à chacun… Pourquoi risquer de faire vivre aux fratries ces moments de complicité? Je vous le demande! Les membres de la famille pourraient disposer d’assez de temps pour apprendre à se connaître les uns les autres. Que feriez-vous de cette dynamique positive et bienveillante, de cette nouvelle symbiose, voire de cette empathie ainsi acquise? Non, tâchons plutôt de nous enfoncer dans ce qui est connu, que nous répétons jour après jour, à savoir le rôle de parents hurlants et eux, celui de marmots turbulents.

335214_10151033366546583_1399060854_o.jpg

no6.png
Sources d’enrichissement et d’amusement

Après avoir voyagé une semaine à bord du train filant à travers la Sibérie, attendu des centaines d’heures dans des aéroports, patienté pendant que vous vous cassiez la tête à prévoir la prochaine étape du voyage, vos enfants auront appris à s’occuper avec peu. Certes, ils seront maintes fois passés par les incontournables phases de l’ennui, mais ils se seront habitués à s’amuser entre eux, et parfois seuls. Ils auront acquis patience et résilience. Ils ont joué au soccer avec des dizaines d’enfants dans les rues poussiéreuses du Maroc? Ils ont fait des dessins dans le sable avec une ribambelle de bambins au Sri Lanka? Ils ont échangé des fous rires complices avec des gamins au Sénégal? Il est fort à parier qu’ils auront alors mieux travaillé leurs aptitudes sociales que la plupart des adultes. Et cette confiance en soi entraînera l’inévitable : ils n’auront plus besoin de vos jupons pour s’y cacher. Choquant, non?

no7.JPG
Apprentissage de la vie

Le fait d’avoir été exposés au voyage à un très jeune âge aura certainement sur eux un effet pervers, à savoir leur apprentissage de diverses aptitudes. Ils seront sans doute passés maîtres en calcul mental, à force de devoir convertir les devises pour gérer leur argent de poche. Ils maîtriseront l’informatique, qu’ils auront utilisée pour communiquer avec leurs amis ou leur mamie, pour envoyer leurs travaux scolaires, ou pour faire des recherches sur le singe nasique, qu’ils ont aperçu à Bornéo. La débrouillardise fera partie de leur tableau de chasse. Ils auront possiblement appris à budgéter serré. Ils connaîtront sur le bout des doigts la géographie de certaines régions du monde. Les nombreuses leçons de premier plan sur l’hygiène seront bien apprises. Leur contact avec des gens vivant des modes de vie et dans des conditions diamétralement opposés à notre monde les aura sensibilisés à la misère, aux valeurs fondamentales, à l’empathie. Ils connaîtront peut-être même l’importance de la démocratie. Pffff!

no8.JPG
Minimalisme

Vous vous peinturez dans le coin pour Noël! Un ballon de soccer, un sac de Lego, des figurines et un carnet de route dans lequel on écrit, on dessine et on colle des souvenirs leur ont suffi pendant des semaines, voire des mois? Mais alors si, Noël venu, ils en sont venus à s’apercevoir qu’ils n’ont pas besoin de grand-chose de plus, qu’allez-vous donc leur offrir?? Ne riez pas! On ne soupçonne pas l’angoisse terrible que vivent les parents à l’approche des fêtes ou des anniversaires! Ce peut être une source de panique de ne pas trouver le moyen d’allonger la longue liste des gogosses en plastique à faire entrer dans l’armoire à jouets qui déborde déjà. Voilà toute la misère des parents aujourd’hui. Et surtout, ne tombez pas dans le panneau d’alimenter un intérêt pour le voyage en leur procurant un nouveau sac de randonnée, un globe terrestre ou des films du cinéma étranger. Surtout pas!

no9
Créativité

Enflammer l’imagination, favoriser l’acuité des sens, stimuler le langage et donner libre cours à la créativité. En somme, balader les enfants de par le monde leur fournit l’occasion de nommer le monde et de décrire ce qu’ils ressentent à son contact. Vous voudriez vraiment en faire des êtres capables de sensibilité, ou en mesure d’apprécier les belles et bonnes choses? Dites donc tout de suite que vous voulez en faire des artistes, ou pire! Et ne pensez pas que vous saurez les empêcher de s’épanouir en voyageant. Une fois que vous foulerez la terre exotique que vous croyiez promise, vous serez cuits. Le cercle vertueux de l’éclosion sera déjà enclenché.

no10.png
Magie opérée sur les parents

Parole de parents voyageurs! Croyez-en notre expérience, et celle qui nous attend dans les prochains mois, ne faites surtout pas la gaffe de voyager avec vos enfants. Si vous n’avez pas été convaincus par les 9 raisons précédentes, voici le coup de massue de l’argumentaire. Des enfants rompus aux longs voyages pourraient vous inspirer à percevoir le monde d’un nouvel œil, vous réapprendre à vous émerveiller, vous pousser à acquérir des connaissances et à transmettre votre savoir, vous entraîner à ralentir, à redécouvrir votre cœur d’enfant et votre humanitude, vous aider à faire de nouvelles rencontres, et j’en passe!

NON!

Et tout ça, je vous le dis pour votre bien, et par solidarité parentale. Je vous en prie, apprenez de nos erreurs et de celles des pauvres parents voyageurs qui, eux aussi, à un moment de leur vie, ce sont naïvement demandé : « Et si on partait avec les enfants? »

4 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s