À bord du Transsibérien : d’Ekaterinbourg à Irkoutsk

Ekaterinburg — Irkoutsk (55 heures, deux nuits). 

Après avoir passé vingt-quatre heures dans le train, nous faisons halte, le temps d’une courte nuit, d’une douche (froide!) et pour refaire les provisions. La ville, presque à cheval entre l’Europe et l’Asie, constitue un arrêt hautement symbolique dans le cadre de notre voyage par voies terrestres.

Nous faisons la connaissance de notre très jeune provodnik Ievgueni, un des quelques hommes qui occupent cette fonction importante, qui souhaite pratiquer son anglais. Une fois franchie la frontière entre les sous-continents européen et asiatique, peu après Ekaterinburg, le train entre enfin en Sibérie. S’ouvrent alors devant nous les grands espaces qui évoquent notamment les oeuvres de la grande littérature, Le Docteur Jivago, les contes russes avec la baba Yaga et des loups qui rôdent dans les forêts de bouleaux, et sans oublier, Pierre et le Loup de Prokofiev!

Les garçons se trouvent un ami dans un compartiment voisin et partagent jouets, collations et quelques mots limités. Margot en fait autant. Les amis terminent leur voyage et sortent du train à Tiomen. Dommage.

La nuit venue, nous fermons la porte du compartiment pour le transformer en une bulle de sommeil que seule vient bercer la vibration monotone et étouffé du train.

Le décalage se creuse avec l’heure de Moscou, à mesure que nous traversons les fuseaux horaires. À l’issue de notre trajet, nous aurons passé huit des onze fuseaux horaires qui divisent le territoire russe.

Ievgueni nous offre l’une des poitrines de poulet fumée sous vide que lui a offerte sa copine pour son périple jusqu’à Vladivostok.

Nous continuons de nous occuper au mieux, par moments, avec plus de succès que par d’autres. On dit qu’il faut s’ennuyer pour stimuler l’imagination, et donner du temps aux relations pour leur permettre de se développer. Un long séjour en train est donc franchement l’endroit et le lieu idéal.

Puis, au bout de deux jours et deux nuits, Irkoutsk est en vue. Nous entrons en gare dans la soirée du troisième jour.

À suivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s