Xi’an ou la confluence des mondes

China_Shaanxi
Province du Shaanxi (vous n’avez pas la berlue, nous étions précédemment dans la province voisine, du nom de Shanxi)

Pas encore lassés des vieux murs après notre séjour à Pingyao, nous avons fait tchou-tchou vers Xi’an, qui est à peu près le milieu de l’Empire du milieu.

Xi’an n’est rien de moins que le lieu de naissance de la Chine. Elle a également longtemps été le point de départ et d’arrivée de la route de la Soie. Cette artère commerciale importante, lieu de passage et de rencontres entre l’Europe et l’Asie, a permis la diffusion de connaissances, de religions, de savoirs-faire et de denrées, d’abord entre l’empire chinois et l’empire perse, puis jusqu’à Rome et plus loin encore. Elle a survécu à la dissolution de certains États, la chute d’empereurs, l’alliance ou la rupture de grandes puissances, la domination et l’accession à l’indépendance de royaumes.

Les fortifications de Xi’an

Il est possible de circuler sur les remparts qui font 14 kilomètres, à vélo ou à la marche. Avec la jeune troupe, nous avons opté pour la marche. Contempler et imaginer des siècles d’histoire à 12 mètres de hauteur, ça a son charme, même quand c’est ponctué de leçons impromptues et non sollicitées de savoir-vivre prodiguées à nos jeunes compagnons de voyage. J’oserais presque dire que l’activité offre une agréable pause plutôt zen au buzz-buzz de la ville. Pour la petite histoire, nous en avons marché la moitié. Après 7 kilomètres, les petits estomacs creux réclamaient leur dû.

L’armée des soldats de terre cuite

Je n’aurais jamais cru être prise d’un tel frisson que celui qui m’a parcouru le dos en jetant un coup d’oeil dans la première fosse. J’ai regardé l’histoire en face. Pourtant, suivant un excellent conseil du Lonely Planet, nous avons commencé notre visite par la fin, soit de la plus petite à la plus grande fosse, la visite allant ainsi en crescendo.

Avant la visite, nous faisons un petit arrêt pour le repas. Pas trop difficile à trouver : le stationnement où nous dépose l’autobus est bordé d’une myriade de bouis-bouis de nouilles, devant lesquels un cuistot se fait aller les bras à qui mieux mieux pour attirer l’oeil. Manifestement, ça fonctionne. Quoiqu’il en soit, on y nourrit tout le monde. Margot y fait sensation, grâce à notre hôtesse, qui lui fait faire la tournée des grands ducs en la trimballant jusqu’aux autres mamies des restos voisins.

Ah oui! Et un certain Chinois présent sur le site cette journée-là doit encore se demander comment une photo d’une famille d’hurluberlus étrangers a bien pu se retrouver sur son téléphone… Il a beau retracer ses pas dans sa tête, rien n’y fait. C’est qu’alors qu’il tenait l’appareil en mode «selfie» dans son dos, nous en avons profité pour appuyer sur le déclencheur à son insu. Hihihi!

La gare routière, située juste à l’extérieur de la porte nord

Pour s’y rendre : rien de plus simple! Inutile de prendre la visite organisée à 350 RRM offerte par les auberges! De la gare routière, les bus partent dans cette direction les uns après les autres. Il ne nous en a coûté qu’une fraction du prix.


Le quartier musulman

De jour comme de nuit, le quartier musulman bouillonne d’action. L’endroit attire les touristes, et pour cause! Les parfums du Moyen-Orient embaument l’air et l’offre gastronomique y est alléchante : brochettes de viande épicée, dumpings, pommes de terres grelots, tofu épicé, nouilles, jus de grenade, pains farcis de viande grasse, pots de yogourt de chèvre, beignets de kakis farcis de noix et de miel, grignotines et sucreries diverses. Quelques marchands motivés appâtent les badauds gourmands en ajoutant un aspect spectaculaire ou bruyant à leur étal. Malgré la cohue, l’atmosphère demeure agréable dans les rues bordées de commerces. Plus loin, autour de la mosquée, se trouvent les marchands de babioles et de vêtements, qui sont autrement plus insistants. Demander simplement le prix d’un article correspond à s’engager dans une joute de négociation, de laquelle l’acheteur sort forcément en ayant payé le prix fort. Il ne faut pas hésiter à emprunter les petites rues transversales, où on fait de belles rencontres. Vous voilà peut-être en appétit, mais avertis.

Après quelques jours, il est temps de poursuivre notre route vers une destination qui était plutôt attendue des enfants, pour voir les géants bicolores du Sichuan.

5 commentaires

  1. Bonjour les pas perdus !
    C’est fabuleux de vous suivre!
    Nous serons en Chine fin avril début mai 2019.
    Et à Xi’an fin avril, quel a été votre logement ?
    Nous le conseillerez vous ?
    De plus, je trouve vos photos vraiment belles… Quel est votre matériel ?
    A bientôt pour vos nouvelles aventures !
    Émilie

    J'aime

    • Bonjour Emilie,
      Merci pour les bons mots! À Xi’an, nous sommes restés au Hantang Inn Hostel, que nous avons bien aimé. La terrasse sur le toit est très chouette avec les enfants. Nous n’avons pas pris le petit déjeuner, par contre, qui était très cher.
      Au sujet des photos, nous avons un appareil Fujifilm XT-20. Il est compact, sans compromis, et facile à maîtriser en mode automatique, comme en mode manuel.
      Bons préparatifs, et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions!
      https://www.booking.com/hotel/cn/han-tang-yi.fr.html

      J'aime

  2. Josiane Vous avez vu le marché de nuit!!!! Avez-vous marché sur les remparts? On pourrait échanger nos photos des soldats de terre cuite! Combien chanceux sont vos enfants de vous avoir comme parents. Vous avez l’air de les aimer tellement. Que prévoyez-vous pour Noël et le 1er de l’An 2019? Bonne suite à vous tous. Gérard Cossette

    >

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s