Les marchés du nord du Vietnam

Le nord du Vietnam abrite de nombreuses communautés ethniques, dont les Dao, les H’mong, les Tay et les Nùng. Ces habitants des montagnes et collines environnantes, qui vivent souvent en étroite communion avec les traditions,  se donnent rendez-vous en quelques endroits pour vendre et échanger produits de la ferme, animaux, articles de la vie courante, et pour socialiser afin de briser l’isolement. Ces marchés sont de véritables mosaïques de couleurs, d’odeurs et de cultures qui ne peuvent laisser personne indifférent. Chaque visite est une occasion unique d’entrer en contact avec ces gens et d’en apprendre davantage sur leurs modes de vie. Plongez avec nous dans certains des plus beaux marché du nord du Vietnam.

Le marché de Bac Ha 

Au petit matin, la clameur du marché s’élève des rives de la rivière Chảy. La petite bourgade grouille déjà d’activité. Au marché quotidien s’ajoute aujourd’hui celui du dimanche, où convergent les membres des tribus montagnardes environnantes. Bien qu’il y ait apparemment de plus en plus d’artisanat destiné aux touristes (dont ceux qui arrivent en bus de Sapa), le marché demeure l’un des grands rendez-vous hebdomadaires des gens locaux. Les habits traditionnels offrent un kaléidoscope de couleurs complètement ahurissant. On y trouve de tout, pour tous, mais surtout, on y fait de belles rencontres. Les fruits et légumes frais sont appétissants et invitent à faire le plein. Le long de la rivière se concentrent les marchands d’animaux de ferme, puis près du pont, le marché des buffles. C’est un marché unique et haut en couleur à ne pas manquer!

  • Quand? : le dimanche, du lever du soleil à 14 h, environ
  • Où? :  À Bac Ha – des autobus et minibus assurent le transport avec Hanoï (8 heures), Lao Cai (2 heures). Il est aussi possible de joindre un tour organisé à Sapa.
  • Conseils avisés : S’y rendre tôt, avant l’arrivée des touristes de Sapa. Attablez-vous pour le repas de midi avec les femmes aux tenues traditionnelles colorées pour avaler un plat de nouilles au porc.

Le marché de Côc Ly

Le marché de Côc Ly est de taille moyenne. Plusieurs étals proposent des vêtements traditionnels et du tissage artisanal. Il apporte un complément intéressant au grand marché de Bac Ha et une façon de faire durer le plaisir, sans compter qu’on y mange bien (il y a autre chose que des pattes de poulet, soyez sans inquiétude).

  • Quand? : mardi, du lever du soleil à 13 h ou 14 h, environ
  • Où? : le marché de Coc Ly se trouve à environ 18 km de Bac Ha
  • Conseils avisés : Louer des scooters à Bac Ha pour s’y rendre sur deux roues afin de profiter des paysages.

Le marché de Sin Cheng

Voici un autre marché fascinant, situé dans un cadre magnifique! Bordé de rizières en terrasse, un grand espace est réservé au marché des buffles. On prend place à la chaise du barbier pour une cure de rajeunissement en plein air, on compare le chant de nos moineaux préférés, on achète des vêtements pour enfants ou des articles pour la maison, on fait le marché pour la semaine en se procurant ce qu’il manque et on avale un bol de soupe aux nouilles en rapportant les nouvelles de notre versant de la colline. 

  • Quand? : le mercredi, du lever du soleil à 14 h, environ
  • Où? : à environ 40 km de Bac Ha, dans la région de Si Ma Cai, près de la frontière
  • Conseils avisés : Louer des scooters à Bac Ha pour s’y rendre sur deux roues afin de profiter des paysages. Surtout, ne pas oublier de repartir avec son nouveau buffle.

Marché de du Gia

  • Quand? : le vendredi, du lever du soleil à midi, environ
  • Où? : à environ 65 km de Yen Minh, le long de la route reliant Mau Due à Minh Son 
  • Conseils avisés : Goûter les spécialités locales, donc la pâte de manioc fermentée, et si ce n’est pas déjà fait, la « happy water » (ou l’alcool de maïs), vendue dans les nombreux bidons. Mais attention, ça frappe fort! 

Marché de Meo Vac

Le marché de Meo Vac est le plus gros de la province de Ha Giang. Les gens viennent parfois de très loin, à pied, en moto ou en camion, pour y participer. Se côtoient plusieurs communautés, qui ne parlent pas forcément la même langue. Les échanges  se prolongent souvent jusqu’à la fin de la journée, et la « happy water » coule à flot autour de quelques tables. 

  • Quand? : le dimanche, du lever du soleil à 14 h et parfois bien au-delà
  • Où? : à Meo Vac
  • Conseils avisés : Prendre le temps d’observer, d’arrêter pour voir les divers étals, interagir avec les marchands, goûter ce qui vous fait envie.

Marché de Dong Van 

Peu de touristes s’aventurent jusqu’ici. Bien sûr, comme partout, la situation est appelée à changer rapidement dans les prochaines années. Mais pour l’heure, le marché de Dong Van revêt avant tout un caractère local. Nous avons malheureusement commencé notre visite un peu tard en avant-midi et sous une petite pluie. Les sourires étaient toutefois toujours au rendez-vous. 

  • Quand? : le dimanche, du lever du soleil à 12 h ou 14 h, environ
  • Où? : à environ 4 heures et demi de Ha Giang en minibus
  • Conseils avisés : Donc Van est un arrêt populaire et logique sur la boucle de Ha Giang. En visitant tôt le marché de Meo Vac, il est possible de se rendre ensuite à celui de Dong Van. À moins d’avoir loué un scooter ou une moto, un xe om (taxi-moto) devrait coûter 180 000 dongs et un taxi, 400 000 dongs.

***

Les marchés du nord du Vietnam sont autant de chances inouïes de plonger dans un univers social complexe, mystérieux et incomparable. Se laisser impreigner de l’atmosphère et des couleurs locales, en laissant la porte ouverte à l’exploration, c’est accepter de repartir avec plus de questions que de réponses. En laissant s’éveiller les sens, on y découvre des cultures riches, vécues et entretenues par des gens tenaces, courageux, travaillants et gardiens de traditions intemporelles. Les marchés du nord du Vietnam sont nombreux; il y en a assurément un aujourd’hui dans la région. Une chose est sûre, l’aventure nous y attend à tout coup.

3 commentaires

  1. Aïe! Aïe! Aïe! Aïe! Quel voyage! Que de couleurs! Les enfants (et vous) sont tellement chanceux de vivre tout cela, pas mal mieux que n’importe quelle année d’école… en tous cas, un TRÈS grosses matière se fait: apprendre le vivre ensemble.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s